• |

Préservation d’IPv4 et migration vers IPv6

Les entreprises doivent tacler de façon proactive le problème de l’épuisement des adresses IPv4 causé par la croissance rapide du BYOD, de l’IoT et des autres appareils connectés. La préservation des IPv4 au moyen d’un Carrier-grade NAT (CGNAT) et les technologies de migration vers IPv6 sont des solutions éprouvées pour faire face aux demandes croissantes au niveau du réseau et pour garantir la connectivité.

Demander une démonstration

Dans notre monde numérique en constante évolution, la mise à l’échelle pour répondre à la croissance des abonnés est obligatoire

Étant donné la croissance exponentielle du nombre d’abonnés et d’appareils connectés, les prestataires de services sont à la recherche d’une infrastructure pouvant prendre en charge le trafic croissant tout en implémentant de nouveaux services pour attirer de nouveaux abonnés et augmenter les recettes.

La préparation en vue de l’Internet of Things (IoT) contribue également à augmenter les exigences au niveau de l’infrastructure et du nombre d’appareils connectés au réseau. Avec l’épuisement mondial des pools d’adresses IPv4 disponibles et l’adoption continue d’IPv6, les fournisseurs de services font face à de nouveaux défis en matière de croissance régulière et de continuité des opérations.

Pénurie d’adresses IPv4

La croissance rapide d’Internet a épuisé le protocole IPv4. L’Internet Assigned Numbers Authority (IANA) gère l’espace d’adresses IP au niveau mondial et les registres régionaux Internet (RIR) gèrent l’attribution des adresses. Mais quatre de ces cinq registres ont déjà épuisé leurs blocs d’attribution.

 

Les alternatives d’acquisition d’adresses IPv4 ne sont pas idéales (marchés tiers onéreux, longues listes d’attente au niveau des RIR et accords de transfert mutuel compliqués).

De moins bonnes expériences d’abonnés

Dans notre environnement numérique actuel toujours connecté, les utilisateurs attendent une expérience sans interruption sur tous les appareils, pour tous les services. Traditionnellement, les technologies Network Address Translation (NAT) peuvent changer le comportement réseau et parfois casser certaines applications.

 

L’intégrité des applications au moyen d’une traduction des adresses et des protocoles très transparente (y compris les ALG) est nécessaire. De plus, les sessions actives doivent être maintenues durant les interruptions pour garantir que les utilisateurs finaux ne se rendent compte d’aucune panne ou de perte de la connexion

Soutenir la croissance des abonnés

Alors que le nombre d’adresses IPv4 disponibles diminue, les demandes de services augmentent. Pour garantir des taux de croissance durables et remplir les exigences correspondantes en termes de réseau, les systèmes CGNAT et mécanismes de transition IPv4 doivent maintenir un débit élevé, des connexions par seconde, des taux de connexion concomitantes et bien plus, dans des environnements de production et à des niveaux constants de classe opérateur.

 

Soutenir la croissance permettra de réduire l’insatisfaction des clients et d’empêcher de devoir investir de l’argent pour acquérir de nouveaux clients.

Livres Blanc

CGNAT n’est pas une capacité, mais une stratégie de cycle de vie

Avec l'épuisement mondial des pools d'adresses IPv4 disponibles et l'adoption continue d'IPv6, les fournisseurs de services font face à de nouveaux défis en matière de croissance régulière et de continuité des opérations.

En savoir plus maintenant
Vidéo

Fasternet fournit une meilleure expérience client

Fasternet, un fournisseur de services leader au Brésil, tire parti d’A10 Thunder CGN pour résoudre la pénurie d’adresses IP, et étudie Thunder TPS comme solution DDoS pour prévenir et filtrer les attaques. La société a établi un partenariat avec A10 Networks pour construire un réseau solide et modulaire, et donner la meilleure expérience possible à ses clients.

Regarder la vidéo